Pension Ashford Index du Forum
FAQ
Membres
Profil
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Connexion

S’enregistrer
 

Image obsédante [Sakura]
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pension Ashford Index du Forum -> Lieux -> Parc
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sakura Hinamori
éleves dit Hiroi kokoro (esprits ouverts)

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2010
Messages: 210
Localisation: là
Féminin Balance (23sep-22oct) 狗 Chien
Point(s) RPG: 48
Moyenne de points RPG: 0,23
Age RPG: 18 ans

MessagePosté le: 08/25/2010, 09:11    Sujet du message: Image obsédante [Sakura] Répondre en citant

Esteban l’avait écouté sans rien dire, et sans bouger. Après avoir lâchait ses épaules, il finit par dire : 
- Je suis désolé pour toi. Je ne pensais pas qu'il y avait quelque chose. Je comprends mieux certaines choses maintenant... 

« Je suis désolé » Combien de fois la jeune femme avait-elle entendu cette phrase ? « Je suis désolé… - Ah oui bah pas autant que moi !!!!!  » avait-elle toujours envi de leur répondre. D’un coté, la blondinette ne perdait pas espoir de retrouver la vue. Mais d’un autre, l’étudiante savait qu’il y avait peu de chances. A moins de « surmonter » le traumatisme. Les docteurs lui avait dit qu’un jour à la suite d’un nouveau choc, mais positif cette fois, peut-être, que les informations se remettrait à fonctionner normalement. Peut-être. C’est trop peu pour qu’elle y croie. Et quand les gens lui servaient leurs «  Je suis désolé » sa la mettais hors d’elle. Ils ne pouvaient pas comprendre, personne ne pouvait comprendre. A moins de l’avoir vécu. Mais Esteban était jeune, il devait avoir son âge d’après sa taille et le son de sa voix, il avait mué depuis très longtemps. Soudain Sakura se rendit compte que l’image de la fille effacé et forte qu’elle voulait donner ici c’était effaçait devant lui. Comme s’il lui avait pris son masque.  C’était trop tard maintenant pour refaire comme si rien ne c’était passé. Il savait. Mais la jeune femme ne supportait pas qu’on la traite comme une pauvre petite chose fragile. Donc après cet épisode larmoyant, la blonde se releva et essuya ses larmes. A l’exception d’une qui naquit dans son œil, couru sur sa joue, et vint mourir sur ses lèvres. Sakura se jura que cette larme serait la dernière. Elle devait être forte et le voulait. Puis Esteban changea de contexte : 

- D'ici demain je serai dans le bureau du directeur. Il n'y a aucun doute à présent que quelque chose ne tourna pas rond ici. Je vais y aller - ai-je le choix - . Pendant ce temps, essaie de comprendre ce qui se passe ici et repose-toi, finit-il après une hésitation. Si jamais il m'arrive quelque chose, je suis content de t'avoir connue. 

Cette dernière phrase raisonna dans le silence et sonnait étrangement comme un adieu. Le début ressemblait à un plan de bataille, comme une équipe, ou pour une guerre. Mais la fin ressemblait à l’adieu d’un commandant, à son équipage, quand le bateau coule. Traduction : Il n’était pas sur de la revoir après « SA ». Ou plutôt de se souvenir d’elle. Une part de la jeune fille était heureuse. Esteban ne se souviendrait plus de ses révélations. Mais l’autre part souffrait de perdre un allié, non pardon, peut-être même un ami. Ils étaient amis. Cette révélation lui fit l’effet d’une bombe. Un ami ? C’était le premier depuis cette nuit là. Les autres l’avaient abandonné.  

- Sa n’arrivera pas une deuxième fois ! 


Après un temps, Sakura se rendit compte qu’elle avait dit sa à haute voix. Un silence c’était installé. «  Oups » se dit-elle. Pour se reprendre la jeune fille ajouta : 

- Ils ne vont pas faire un lavage de cerveau. Pas une deuxième fois ! Non ? Et s’ils le font et que mes calculs sont exacts, il y a deux possibilités. Ou tu perds définitivement la mémoire, ou c’est provisoire. La question est : pourquoi ? 


Ouf ! L’étudiante c’était rattrapait. A cet instant, la jeune femme aurait donnait n’importe quoi pour voir sa tête. L’avait-il crue ? C’est se qu’elle allait savoir …   

_________________
Le chagrin amoureux est l'une des plus éprouvantes blessures que nous ayons à combattre car il doit être vaincu seul, et surtout dans le plus grand des silences.

Emmène-moi, là ou le silence est une loi que la nature impose ....
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 08/25/2010, 09:11    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Esteban Jode
élèves dit kokoro no owari (esprits fermés)

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juin 2010
Messages: 96
Localisation: Bordeaux
Féminin Taureau (20avr-20mai) 猪 Cochon
Point(s) RPG: 61
Moyenne de points RPG: 0,64

MessagePosté le: 08/25/2010, 20:57    Sujet du message: Image obsédante [Sakura] Répondre en citant

Le garçon avait remarqué la façon dont la jeune fille s'était raidie quand il avait parlé de ce qu'elle venait de lui dire. Il avait préféré ne pas insister, ne voulant pas qu'elle se referme comme lui venait de le faire. Il avait beaucoup étudié les réactions humaines et savait quand il fallait arrêter. C'était pour cette raison qu'il savait aussi bien énerver son entourage avec peu de mots mais des phrases bien placée. Quoi que dans le cas de Sakura il n'aurait jamais pensé avoir touché aussi juste. Il se souvint de ces paroles. 
"En accrochant un miroir au fond d'une piscine.", "jamais l'occasion de te regarder à nouveau dans un miroir." , "A quoi ressemblaient les personnes qui se trouvaient avec toi ?"
Comment avait-elle supporté sans rien dire ? Comme lui sans doute, elle jouait un rôle qui ne lui appartenait pas mais qu'elle avait choisi d'endosser pour cacher sa véritable nature au monde. A la réflexion, il n'avait pas regardé la jeune fille après sa première réplique. Elle s'était retournée directement puis était partie dans sa chambre.
Il se demandait si tous les étudiants de l'établissement étaient comme eux ou certains montraient-ils ouvertement leur nature. Peut être les plus faibles, mais les plus courageux à la fois en même temps. Assumer ce qu'on a fait, assumer ce qu'on est.
Une larme glissa sur la joue de Sakura puis son visage se referma. Il avait perdu le contact, il le savait. 

- Ça n’arrivera pas une deuxième fois !

Cette phrase lancée avec conviction intrigua le garçon. Que voulait-elle dire ? Il restait muet, attendant la suite.


- Ils ne vont pas faire un lavage de cerveau. Pas une deuxième fois ! Non ? Et s’ils le font et que mes calculs sont exacts, il y a deux possibilités. Ou tu perds définitivement la mémoire, ou c’est provisoire. La question est : pourquoi ? 

Le visage de la jeune fille la trahissait mais il choisit de ne rien dire de peur de la froisser. Il n'allait pas de toute façon se mêler de ses affaires. Il n'aimait pas qu'on se mêle des siennes, il n'allait pas s'imposer. Le temps venu, elle le lui dirait si elle le voulait. Quelques secondes il se souvint du nombre de filles qu'il avait manipulées à son gré. En serait-il capable avec Sakura ? Non. Elle ressemblait trop à l'autre et en même temps elle était son opposée. Il fallait qu'il trouve une réponse à Sakura.

- Pourquoi ? Facile, pour nous dresser et qu'on leur obéisse au doigt et à l'œil. Comment ? (il devançait la question). Une drogue sans doute. Si tu regardes bien tu as du être piquée quelque part et je ne tarderai pas à en faire l'expérience. C'est très simple comme procédé et absolument impossible à détecter. 

Son expérience dans le domaine était irréfutable. Même s'il n'en avait jamais usé, il s'était renseigné sur les types de drogues et leurs effets. Simplement curiosité histoire de s'occuper l'esprit. Il fallait maintenant qu'il rentre. Il ne voulait pas qu'elle lui demande à son tour des révélations. Il ne voulait pas. Simplement parce qu'il se l'était juré mais aussi parce qu'il ne voulait pas perdre sa confiance. Ou du moins le brin qu'il avait saisi.

- Je pense qu'il est temps de se quitter, il commence à se faire tard.

En effet il faisait presque nuit. Le garçon fixa Sakura dans les yeux même s'il savait désormais qu'elle ne s'en rendait pas compte. Elle lui rendit son regard. Il passa sa main sur la joue de la fille pour lui signaler son départ et commença à s'éloigner. Il ne lui restait plus qu'à trouver une entrée.
Il réalisa alors qu'il la laissait en plan. Peut être devait-l lui proposer son aide. Il ne savait pas trop. Après quelques secondes, sa voix résonna à une dizaine de mètres de la blondinette.

- Je te raccompagne ?

Il lui laissait le choix en posant cette question détournée. 


_________________
L'amour est-il la seule rédemption ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sakura Hinamori
éleves dit Hiroi kokoro (esprits ouverts)

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2010
Messages: 210
Localisation: là
Féminin Balance (23sep-22oct) 狗 Chien
Point(s) RPG: 48
Moyenne de points RPG: 0,23
Age RPG: 18 ans

MessagePosté le: 08/26/2010, 10:03    Sujet du message: Image obsédante [Sakura] Répondre en citant

Esteban ne semblait pas avoir réagit, lorsque Sakura avait bien faillit se trahir. N’avait-il vraiment rien vu ou était-il juste poli ? Le fait est que lui aussi semblait avoir réfléchi au méthode peu catholique de cette établissement. Et avait même répondu a sa question :


- Pourquoi ? Facile, pour nous dresser et qu'on leur obéisse au doigt et à l'œil. Comment ? (il devançait la question). Une drogue sans doute. Si tu regardes bien tu as du être piquée quelque part et je ne tarderai pas à en faire l'expérience. C'est très simple comme procédé et absolument impossible à détecter.


Il était marrant, la demoiselle ne pourrait pas voir si elle avait une trace de piqure. Puis un frisson parcouru délicatement le dos de la jeune blonde. Il avait l’air calé. Ce qui la poussa à se demander pour qu’elle raison, il était ici. Ce n’était pas le moment de le lui demander et puis il risquait de lui retourner la question, et sa la demoiselle ne pourrait pas le supporter. Après un long silence, il finit par déclarer :

- Je pense qu'il est temps de se quitter, il commence à se faire tard.

La jeune femme se disait la même chose, pas besoin d’avoir la vue pour sentir la nuit tomber. Un frisson parcourut la peau de la jeune fille en sentant la fraicheur humide glisser sur elle. Puis doucement, il y eu quelque chose de léger sur sa joue, comme une caresse du vent. Ce n’était pas comme la fraicheur de la nuit, c’était doux et chaud. La demoiselle avait bien faillit y blottir sa tête, mais elle s’était rendu compte avant que sa ne pouvait être que les adieu d’Esteban. Cette pensé lui fit un pincement au cœur. En suite, la jeune femme entendit les gravillons crisser sous les pas de son ami. Devait-elle lui dire adieu ? Il la devança en disant :

- Je te raccompagne ?

Sakura ne pouvait pas se voir, mais elle était certaine qu’un grand sourire s’étirait sur son visage. Presque immédiatement, la jeune femme s’élança en courant dans la direction ou s’était diriger les pas du jeune homme. Et en un rien de temps, la blondinette le rattrapa. A un petit détail, maintenant qu’il ne marchait plus, elle douté un peu de son emplacement exact. La sprinteuse ralentie donc sa course jusqu'à passer d’un sprint à un petit pas rapide. Alors qu’elle continuait de marcher, la jeune femme fut stoppait net dans son élan. Evidemment, la jeune blonde l’avait heurtait.

- Oups, pardon, je suis désolé…. Euh… oui, je voudrais bien que tu me raccompagne. Mais avant j’ai une chose importante a te demander, avant si tu veux bien….

Sakura ne tenait plus en place et son cœur faisait des bons dans sa poitrine. A tel point qu’elle avait peur qu’il n’en sort. Un nouveau sourire se dessina sur son visage et ses joues s’empourprèrent. Allait-il accepter ? La jeune femme l‘espérait de tout son cœur. 

_________________
Le chagrin amoureux est l'une des plus éprouvantes blessures que nous ayons à combattre car il doit être vaincu seul, et surtout dans le plus grand des silences.

Emmène-moi, là ou le silence est une loi que la nature impose ....
Revenir en haut
Esteban Jode
élèves dit kokoro no owari (esprits fermés)

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juin 2010
Messages: 96
Localisation: Bordeaux
Féminin Taureau (20avr-20mai) 猪 Cochon
Point(s) RPG: 61
Moyenne de points RPG: 0,64

MessagePosté le: 08/26/2010, 20:39    Sujet du message: Image obsédante [Sakura] Répondre en citant

Alors qu'il attendait la réponse de la jeune fille le garçon se rendit compte de ses paroles précédentes. "Si tu regardes bien tu as du être piquée quelque part". Comment avait-il pu dire ça alors que ? Il retint sa main qui allait frapper son front et s'insulta intérieurement. "Quel c** !"
Sakura ne répondit pas mais courut à sa suite et.. lui rentra dedans. D'une main il l'empêcha de tomber tout en la tenant à distance, par crainte des réactions de son propre corps. Il savait que ce serait peut être la dernière occasion qu'il avait de la voir, sa mémoire serait falsifiée dans peu de temps. Il l'observa longuement alors qu'elle se confondait en excuses :

 
- Oups, pardon, je suis désolée…. Euh… oui, je voudrais bien que tu me raccompagnes. Mais avant j’ai une chose importante à te demander, avant si tu veux bien….

Il la sentait tendue et excitée à la fois. Elle s'était même empourprée. Cédant à la curiosité il lui répondit :


- Vas-y je t'écoute.

 
Elle lui adressa un grand sourire et se lança. Lui avait redémarré, vérifiant qu'elle le suivait. Il s'arrangeait pour ne pas passer dans des endroits où elle risquait de tomber. Il rejoignirent rapidement le lycée. Appuyé contre une porte qu'il espérait pouvoir ouvrir de l'extérieur, la garçon attendit la fin de la tirade de son amie.

[Désolée court mais je vois pas quoi mettre de plus ^^]
 

_________________
L'amour est-il la seule rédemption ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sakura Hinamori
éleves dit Hiroi kokoro (esprits ouverts)

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2010
Messages: 210
Localisation: là
Féminin Balance (23sep-22oct) 狗 Chien
Point(s) RPG: 48
Moyenne de points RPG: 0,23
Age RPG: 18 ans

MessagePosté le: 08/26/2010, 22:58    Sujet du message: Image obsédante [Sakura] Répondre en citant

Esteban et Sakura rentrèrent donc ensemble. C’était la première fois que la jeune femme marchait dans la rue sans être à l’affut du moindre bruit pouvant indiquer un danger. Sa conclusion : c’est très agréable. Oui mais voila il y a autre chose dont la demoiselle avait très envie et maintenant qu’il connaissait son secret, sa serais possible. En tout cas se soir. Car après, sa deviendrais plus dur voir impossible. Sakura s’arrêta donc de marcher et attrapa le bras d’Esteban, afin qu’ils soient face à face. Puis avec un sourire tout doux et les joue roses, la blondinette lui demanda :

-Effet, c’est très simple. Je voudrais juste que tu te mettes derrière moi comme sa (joignant le geste à la parole, la jeune femme se retourna et recula d’un pas de façon à se que la tête d’Esteban soit  légèrement plus haute que la sienne et au dessus de son épaule droite.) voila. Et maintenant, tu es mes yeux. Je voudrais juste que tu me décrives se que tu vois comme si moi aussi je le voyais. Je ne connais rien de cette île et  sa m’aiderais un peu à me l’imaginer. Mais après sa, je voudrais que tu t’en ailles. Je n’ai jamais été doué pour les adieux. Je préfèrerais ne pas te dire « au revoir » alors, je sais a quel point tu sais être efficace des fois pour être discret (là elle le taquinait). Tu n’es pas obligé d’accepter. (Après un temps) Oh et puis après tout si ! Tu es mon prince charmant, donc tu obéis à ta princesse.
   
Sakura explosa de rire, elle venait de retourner contre lui sa propre moquerie. Vu comme sa dans la rue un soir par des gens qui ne les connaitraient pas, ils passeraient pour un couple d’amoureux. Mais connaissant la situation, la jeune femme se dit que c’était justifier. Et puis il y avait un point sur lequel, l’étudiante n’avait pas tord. Les « aux revoir ». Et oui, aussi solide que cette jeune fille puisse paraître, la demoiselle se montrait incapable de cacher ses émotions dans ses moments là. Et comme elle était de dos, il ne lirait rien sur son visage ou ses yeux puisqu’ils ne les verraient pas. Après sa, la jeune femme se jura qu’elle rentrerais sans se retourner.   

_________________
Le chagrin amoureux est l'une des plus éprouvantes blessures que nous ayons à combattre car il doit être vaincu seul, et surtout dans le plus grand des silences.

Emmène-moi, là ou le silence est une loi que la nature impose ....
Revenir en haut
Esteban Jode
élèves dit kokoro no owari (esprits fermés)

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juin 2010
Messages: 96
Localisation: Bordeaux
Féminin Taureau (20avr-20mai) 猪 Cochon
Point(s) RPG: 61
Moyenne de points RPG: 0,64

MessagePosté le: 08/27/2010, 14:06    Sujet du message: Image obsédante [Sakura] Répondre en citant

Sakura le plaça derrière elle, de façon à ce qu'il puisse voir à peu près la même chose que ce qu'elle était sensée pouvoir observer si ses yeux avaient fonctionné correctement.

-Effet, c’est très simple. Je voudrais juste que tu te mettes derrière moi comme ça voila. Et maintenant, tu es mes yeux. Je voudrais juste que tu me décrives ce que tu vois comme si moi aussi je le voyais. Je ne connais rien de cette île et  ça m’aiderait un peu à me l’imaginer. Mais après ça, je voudrais que tu t’en ailles. Je n’ai jamais été douée pour les adieux. Je préfèrerais ne pas te dire « au revoir » alors, je sais à quel point tu sais être efficace des fois pour être discret. Tu n’es pas obligé d’accepter.  Oh et puis après tout si ! Tu es mon prince charmant, donc tu obéis à ta princesse.

La garçon soupira aux derniers mots de la fille, ayant bien envie de lui renvoyer la balle. Il retint un sarcasme et commença à observer le paysage pour mieux pouvoir le lui décrire.


- Je ne parlerai pas d'odeurs ni de sensations, tu es mieux placée que moi pour le sentir. Le vent que tu sens sur ta peau caresse la cime des arbres devant nous. Leurs feuilles commencent à jaunir, c'est la fin de l'été. Il y en a même quelque unes à terre, balayée par le souffle chaud venant de l'ouest. Le soleil ne tardera pas à se coucher, il disparaît derrière les bâtiments à notre droite de l'autre côté de la rue et de la grille du pensionnat. Des gens se retournent en passant devant, ils nous voient et sourient avec indulgence. Ils nous prennent pour un couple d'amoureux mais ne savent rien d'ici. Les bâtiments sont blancs pour la plupart et anciens. Il y en a même en pierre. Au loin on devine l'océan, des rues descendent vers là-bas comme pour toutes les plages. La grille du pensionnat est haute. Je l'ai escaladée en entrant. Ses extrémités sont pointues et tranchantes. Une grille noire. Et si on regarde sur notre gauche, à l'entrée du bâtiment, on peut lire gravé dans la pierre de l'établissement ces mots : "Pensionnat Ashford fondé en 1952 par Ken Ashford". Voilà. C'est lugubre et le désespoir chuinte de chacune des pierres.

Le garçon recula doucement puis se retourna et s'éloigna avant de s'engouffrer dans le bâtiment, laissant Sakura à ses pensées. Pour la première fois depuis si longtemps, il avait obéit à la demande quelqu'un. Il courut jusqu'à sa chambre.

  
_________________
L'amour est-il la seule rédemption ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sakura Hinamori
éleves dit Hiroi kokoro (esprits ouverts)

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2010
Messages: 210
Localisation: là
Féminin Balance (23sep-22oct) 狗 Chien
Point(s) RPG: 48
Moyenne de points RPG: 0,23
Age RPG: 18 ans

MessagePosté le: 08/27/2010, 16:59    Sujet du message: Image obsédante [Sakura] Répondre en citant

Sakura écouta attentivement la description d’Esteban. La jeune femme essayait de se représenter se qui l’entouré, de se faire une idée du paysage de l’île. Pour la première fois depuis longtemps, la demoiselle avait l’impression d’avoir retrouvé la vue. Comme s’était bizarre, au fur et a mesure qu’il parlait des images des lieux, ou plutôt des formes assez vagues s’imposait à elle. Retrouvait-elle la vue ? Ou la stimulation de son cortex cérébral pour trouvé des images ressemblant a se qu’il décrivait, aidait-elle son cerveau à décoder les messages transmis par ses yeux ? Toujours était que la demoiselle distinguée des formes qu’il décrivait. Mais des qu’il eu terminé sa description se curieux phénomène s’arrêta et la jeune fille replongea dans les ténèbres. Sakura resta la figeait. La jeune femme se dit qu’il faudrait a tout prix renouveler l’expérience pour « voir » si sa se reproduisait. Puis la blondinette réalisa que Esteban risquait de ne plus la reconnaître. De se faite, il y avait peu de chance que sa se reproduise. Puis quelque chose fit tilt dans sa tête et Sakura se rendit compte qu’elle était seule. Comme prévu, il était parti. La demoiselle rentra donc avec tristesse à l’academy. Pour la première fois depuis longtemps, cette nuit là, il n’y eu pas de cauchemar.

_________________
Le chagrin amoureux est l'une des plus éprouvantes blessures que nous ayons à combattre car il doit être vaincu seul, et surtout dans le plus grand des silences.

Emmène-moi, là ou le silence est une loi que la nature impose ....
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:42    Sujet du message: Image obsédante [Sakura]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pension Ashford Index du Forum -> Lieux -> Parc Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com